Tout sur Yomoni : le robot-conseiller

Yomoni, un robot-advisor

Lancé en 2014, Yomoni se présente comme une excellente alternative au Livret A/PEL. Ce robot-conseillé a pour mission d’aider les épargnants à mieux gérer leurs économies, à préparer leur retraite ou à accomplir des projets à moyen et à long terme, tels que l’achat de bien immobilier, le financement des études des enfants ou la transmission de patrimoine.

Yomoni

Doté d’une intelligence artificielle assez développée, Yomoni est capable de gérer une épargne de manière personnalisée.

Les prestations proposées par le robot-advisor sont similaires à celles d’une banque privée. Cependant, il mise sur l’accessibilité, la transparence, la fluidité des ordres bancaires et la performance pour attirer les épargnants.

Son ticket d’entrée commence à 1 000 € et ses tarifs sont de 50% inférieurs à ceux de certaines banques privées.

Par ailleurs, il offre une expérience particulièrement fluide aux clients ainsi que la possibilité de faire appel à une équipe de conseillers pour toutes questions relatives à la gestion des fonds.

Il faut noter que Yomoni a été développé en partenariat avec Crédit Agricole et Crédit Mutuel. Cette association assure la protection des fonds dans le cas où le robot et son entreprise ne peuvent plus garantir la poursuite de leurs prestations. En effet, les placements sont directement transférés dans ces établissements et le robot se charge essentiellement de la gestion des comptes.

D’après ses créateurs, le système intelligent devrait collaborer avec d’autres acteurs de l’univers de l’épargne (fintechs, banques classiques, etc.) dans un avenir proche.

Actuellement, il gère plus de 3 000 comptes et plus de 20 millions d’euros d’encours. En 2018, l’objectif de ses créateurs est d’atteindre 10 000 clients.

Yomoni : la création de compte épargne

En tant que gestionnaire de compte dématérialisé, Yomoni est uniquement accessible sur internet. Pour accéder à ses prestations, l’épargnant doit se rendre sur le site de la startup et fournir certaines informations concernant ses connaissances en finance, ses objectifs, ses capacités d’épargne et les risques auxquels il souhaite s’exposer, dans la fructification de son capital.

A partir des différentes informations émanant du client, le robot-advisor va dresser son profil, définir la durée de l’épargne et déterminer les opérations qui peuvent être réalisées avec le fonds.

Pour finaliser la création de son compte, l’utilisateur doit effectuer une signature une fois toutes les étapes terminées. Cette signature va autoriser le virement du fonds, la cession des droits de gestion et les apports mensuels.

Dans le cas où il décide d’annuler son contrat, il dispose d’un mois pour envoyer sa demande.

A titre d’information, Yomoni n’effectue pas de gestion individualisée de compte. Il regroupe les différents profils d’épargnants par groupes et détermine les mouvements spécifiques réalisés dans chacun de ces derniers. Il s’assure de la pertinence de chaque regroupement et de l’atteinte des performances promises aux épargnants.

Plus de détails sur http://www.jepargneenligne.com

Dans le suivi de son épargne, le client dispose d’un tableau de bord et reçoit régulièrement des newsletters pour se tenir informé des dernières nouvelles du monde de la finance.

Le tableau de bord est disponible aussi bien sur mobile que sur ordinateur de bureau et propose toutes les informations concernant la progression des fonds.

Algorithmes et interventions humaines

Pour rassurer les clients sur l’efficacité des services et les performances de Yomoni, Mourtaza Asas-Syed, le responsable des investissements de l’entreprise, a tenu à préciser que le robot-advisor ne se charge pas de l’ensemble des opérations.

Selon lui, les algorithmes s’occupent de la réalisation des processus, mais les décisions sont uniquement prises par des experts en gestion de comptes épargnes.

Cette méthode a été mise en place par l’entreprise afin de limiter grandement les risques de perte, même chez les profils les plus offensifs.