Pour bien commencer sur les réseaux sociaux

reseaux sociaux

Nous savons déjà que l’usage des réseaux sociaux est incontournable pour l’image de marque, l’engagement des internautes et pour générer du trafic, mais il ne suffit pas de publier régulièrement et de bien choisir son type de contenu, il faut aussi savoir trouver les personnes qui sont prêtes à vous suivre.

Le social : une barrière pour l’entreprise

Sans contact, il ne sert absolument à rien de publier du contenu, car personne ne le verra, ne le commentera ni le recommandera. Malheureusement, une entreprise n’est pas une personne physique, elle ne peut pas avoir de véritables amis virtuels, car ses objectifs sont lucratifs.

Difficile donc, de savoir qui inviter à sa liste de contact sur les réseaux sociaux, car on ne peut espérer capter l’attention d’un inconnu en lui envoyant un message d’invitation comportant une offre commerciale.

Le caractère lucratif d’une entreprise représente donc une barrière dans les rapports sociaux sur le web. Il s’agit donc de savoir comment la contourner.

Comment être une entreprise Social Friendly ?

L’entreprise doit proposer plus qu’un produit ou service, elle doit se mettre à la place du consommateur pour lui offrir des conseils, astuces et bons plans relatifs à son activité.

Une seule solution s’offre alors à l’entreprise, celle d’ouvrir un blog. Ce dernier lui permettra d’aborder des sujets variés plus ou moins en rapport avec son activité et de proposer aux internautes des contenus créés spécifiquement pour eux, c’est-à-dire des articles, vidéos ou photos qui suivent une ligne éditoriale.

Cette dernière doit donc être pensée pour toucher un lectorat qui est susceptible d’être intéressé par les offres commerciales de l’entreprise, mais en aucun cas le blog ne doit être créé comme une page de vente. Il doit être source d’informations utiles, rien de plus, rien de moins.

Ainsi, l’entreprise dispose d’un prétexte pour investir les réseaux sociaux, celui des nouveaux articles publiés sur son blog. Ce dernier finira donc par amener du trafic qualifié vers les pages principales du site internet.

La création d’un blog d’entreprise représente donc une étape préliminaire dans une stratégie de communication orientée réseaux sociaux, car il justifie l’ajout de contact dans la mesure où ces ajouts d’amis, followers et autres contacts, sont désintéressés de la vente dans un premier temps.

Ce qui permet de bâtir une communauté rapidement sans trop de contraintes.

Comment construire une base de contact sur les réseaux sociaux ?

Comme vu ci-dessus, il faut d’abord avoir quelque chose d’intéressant à proposer à ses lecteurs, faute de quoi, les ajouts seront considérés comme du spam, même si le produit ou service mis en avant est révolutionnaire et qu’il ne présente aucun défaut.

L’ajout de contacts doit donc se faire après la création d’un blog d’entreprise ou en parallèle. Les questions qui se posent alors sont : comment et qui ajouter à sa liste ?

Chaque plateforme propose l’importation des contacts mail et suggère des « amis » potentiels, mais on ne bâtit pas une communauté avec ces seuls leviers. Le travail consiste donc à inviter, à ajouter des contacts inconnus manuellement.

Ceci suppose une personnalisation de chaque invitation, de chaque message, car lorsqu’on entre en contact avec une personne sur un réseau social, cette dernière est censée nous connaitre. Le risque d’être catalogué comme un spammeur est donc élevé, raison pour laquelle il ne faut pas abuser de cette technique. L’ajout de 5 à 10 contacts par jour (par plateforme sociale) est amplement suffisant.

Sur des plateformes comme Twitter ou Google +, il est possible de suivre des personnes sans qu’elles nous suivent en retour. Ces plateformes présentent donc l’avantage supplémentaire de pouvoir suivre un grand nombre de contacts potentiels sans leur demander directement d’être « ami ».

Ce qui est un point très important, car il suffit de suivre plusieurs dizaines voire centaines de personnes qui choisiront peut-être de suivre l’entreprise en retour. Nul besoin de les solliciter, car elles reçoivent des notifications les avisant qu’une nouvelle personne ou entreprise les suies. Elles choisissent alors de suivre en retour ou d’ajouter le nouveau contact à leur liste.

Vient alors la nécessité de publier régulièrement du contenu pour intéresser et fidéliser ses lecteurs.

Susciter l’intérêt de sa nouvelle communauté

Une fois que quelques personnes suivent l’entreprise, le blog de cette dernière prend toute son importance, car les followers sociaux s’intéressent d’abord aux contenus informatifs, aux conseils et autres bons plans communiqués sur le blog, avant de s’intéresser à la marque et aux offres commerciales.

Chaque article publié sur le blog doit donc être relayé sur les pages sociales de l’entreprise. Ceci permettra dans un premier temps de qualifier les followers, car la plupart ont accepté l’invitation de l’entreprise ou l’ont suivi par simple curiosité. Les premiers articles qu’ils consulteront les motiveront donc soit à rester en contact, soit à supprimer l’entreprise de leur liste d’ami.

Pour ceux qui choisissent de suivre la société, il ne faut pas oublier qu’ils le font pour les informations données sur le blog et non par engagement envers la marque. Ce qui suppose des publications régulières et la mise en place d’une stratégie éditoriale. L’engagement envers la marque se fera alors progressivement et naturellement.

S’en suivront des commentaires, des recommandations, des partages, etc.

Pourquoi engager sa communauté ?

Si la construction d’une base de followers est une tâche laborieuse et chronophage qui suggère une faible rentabilité, un buzz est quant à lui toujours gratuit et ne nécessite aucun effort une fois qu’il est lancé.

Or, un buzz n’est possible qu’à travers l’engagement de sa communauté, car c’est elle qui décide de relayer un message ou non. Ce qu’elle ne fait pas lorsqu’elle n’a pas une relation de proximité et de confiance avec une marque.

Puisqu’on ne peut pas savoir à l’avance si un post créera le buzz ou non, il convient de mettre toutes les chances de son côté en suscitant l’engagement des internautes.

Avec le temps, la viralité des publications augmentera, entrainant ainsi une meilleure rentabilité.

Faire appel à un community manager

Au-delà de quelques abonnés, la gestion des commentaires et autres interactions devient trop chronophage pour une entreprise. Mais en choisissant d’ignorer les actions des internautes, elle commet une terrible erreur, car la proximité joue un rôle important dans l’engagement des internautes.

Sans interactivité, les contacts finissent par se désabonner de la page de l’entreprise. Ce qui est contreproductif et annule les efforts initiaux à bâtir la communauté.

Rien ne sert donc de construire un réseau de contacts si le community management n’est pas pris en compte dès le départ. Certes, l’emploi d’une personne n’est pas toujours nécessaire dans les premiers temps, mais le community manager devient très rapidement incontournable.

Il se charge non seulement de répondre aux commentaires, mais s’assure également de l’engagement de la communauté à travers des sondages, des loteries et autres applications.

D’autre part, puisque le rôle du communty manager est centrer sur le social, il peut poursuivre l’ajout de contacts et continuer de solliciter de nouveaux abonnés tout en personnalisant chaque message. Ce qui est tout bonnement impossible à gérer sans une personne dédiée à ce type de tache.

Conclusion

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables, mais il faut un peu de technique pour arriver à les exploiter correctement à des fins commerciales.

Le recours à un community manager s’impose dans la majorité des cas, car la proximité de l’entreprise avec les internautes est la clé de leur engagement. C’est le levier de la conversion vente.